Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

mercredi 29 novembre 2017

Le top du hip-hop


En déambulant parmi les vidéos de la danse, j'ai découvert un groupe de jeunes danseurs de hip-hop. Je vous les présente avec plaisir, leur nom: "feel it crew"!



FEEL IT CREW - Dance summer camp 2013, Parque de campismo de Almornos - Sintra

D'après ce que j'ai lu sur ce groupe de danseurs portugais, ils auront été champions nationaux en 2013 et en 2014.

1º Lugar categoria júnior, Campeonato Nacional de Hip Hop 2013 - Guimarães 
En Algarve, lors d'un championnat en 2015, voici leur corégraphie :


Uma linda história, bem contada por belas dançarinos. 3º Lugar na competição Convenção Internacional do Algarve 2015

Je vous souhaite de passer un bon moment, en regardant ces jeunes danseurs et danseuses :) Bonne soirée!

vendredi 24 novembre 2017

Santa Cruz a Coimbra


Continuons encore un peu dans la belle ville de Coimbra. Cette fois pour visiter Santa Cruz. L'histoire m'a amenée ici, car je lisais quelques articles sur l'architecture de l'art romain au Portugal.

La construction de ce monument nous renvoie à un passé encore plus lointain que Santa Clara! On y apprend que le monastère de Santa Cruz a été fondé en 1131 par les moine bénédictins.
C'est D. Afonso Henriques (Alphonse 1er), le premier roi du Portugal qui aura fait don du terrain à l'ordre des chanoines réguliers de "Santo Agostinho".

Ainsi Alphonse 1er accompagnera les travaux et parrainera l'édification du monastère qui, toujours très  lié au pouvoir de la cour, devient à son époque, une importante école médiévale.


Cet important établissement monastique a instruit de nombreux et remarquables élèves, parmi lesquels Fernando Martins de Bulhões, plus connu sous le nom de Santo António de Lisboa (ou de Padoue, la ville italienne où il est décédé). Il fréquentait l'école monastique de Santa Cruz dans les années 1220.
source:http://www.turismodecoimbra.pt/company/igreja-de-santa-cruz-panteao-nacional/


Devant le portail de l'entrée principale de Santa Cruz écoutons le spectacle d'un groupe qui chante des chants traditionnels de Coimbra:



Il est bien connu que la culture de l'époque médiévale trouvait refuge sous les toits des monastères, et c'est là qu'étaient distribués les bienfaits de l'instruction! Ces communautés éducatives sont devenues une référence culturelle et une grande tradition à Coimbra.
Au cours des siècles suivants, l'architecture s'est enrichie de nouveaux styles, et de nouveaux éléments décoratifs sont venus s'intégrer aux structures plus anciennes.
Quelques siècles plus tard, 27 collèges religieux s'y étaient installés, faisant de Coimbra, selon certains écrits,  le plus vaste centre d'enseignement au monde. Sa production de manuscrits et sa bibliothèque étaient des plus riches de l'époque médiévale.


               Tombeau de Alphone 1er (D. Afonso Henriques)

Le monastère de Santa Cruz accueille les sépultures d'Alfonso 1er et de son fils Sanche 1er (D. Sancho I).
Tombeau de Sanche 1er
Photos du net (Wikipedia)

Finalement, je vous souhaite une bonne visite à l'intérieur de ce beau et historique monument, en  parcourant la vidéo suivante; je remercie son auteur pour la publication et le partage:




mardi 21 novembre 2017

Santa Clara a Coimbra


Se prélassant de part et d'autre du fleuve Mondego, on reconnait Coimbra la ville universitaire. C’est également une ville historique, qui regorge de monuments de grande valeur patrimoniale.

Le fleuve Mondego qui baigne la ville de Coimbra

Sur la rive droite, en observant la photo, on aperçoit un long édifice à la façade recouverte d'un enduit  clair. C'est le monastère de Santa Clara a Nova. 

C'est dans ce couvent que l'on peut visiter le tombeau de la "Rainha Santa Isabel" (1271 - 1336), la reine sainte Isabel de Aragon mariée à Dinis Ier (1261 - 1325), le sixième roi portugais, qui, pendant 46 ans, règna sur le Portugal a partir de  1279.
Ce complexe monastique datant du XVIIe siècle, a été l'oeuvre du moine bénédictin frère João Turriano (1610-1679), lui-même ingenieur en chef du royaume, et professeur à l'Université de Coimbra. 

Je vous invite à une petite visite du monastère, avec explications en français. Merci pour le joli partage.
Richement décoré, il abritait la communauté des soeurs Clarisses; son église est devenue le lieu de repos de la reine Santa Isabel, dans son urne d'argent et de cristal. 



Mais vous verrez qu'à Coimbra, il y a Santa Clara-a-Nova et Santa Clara-a-Velha !


Au XIIIe siècle, la Reine Santa Isabel devient la fondatrice de Santa Clara de Coimbra qui allait accueillir la communauté de l'ordre  de Sainte Claire; à la mort du roi son mari, la reine a voulu se recueillir, et demanda à y être ensevelie dans le monastère dont elle a parainé la construction.
À cause des innondations successives provoquées par le fleuve Mondego, il fut décidé qu'un nouveau monastère serait construit un peu plus haut, à quelques centaines de mètres de distance sur la rive droite.
Le début de la construction du nouveau monastère qu'on voit à l'arrière, sur la photo suivante, a eu lieu en 1649 siècle et les soeurs Clarisses, quittant ce lieu, ont déménagé vers le nouveau monument.
Le tombeau de la reine Santa Isabel a lui aussi été déplacé vers le nouvel abri de Santa Clara-a-Nova.

Source photo: https://pt.wikipedia.org/wiki/Mosteiro_de_Santa_Clara-Velha#/media/File:Most_sta_clara_a_velha_3.JPG
Photo de Santa Clara de Coimbra, SantaClara-a-Velha qui a bénéficié d'importants travaux de conservation.

Qui dit reine Sainte Isabel, dit grande fête de célébration. C'est ce qui se passe chaque année à Coimbra. Les habitants de la ville perpétuent le souvenir et rendent hommage à cette reine vertueuse qui a choisi leur ville pour faire le bien et comme lieu de repos éternel.





mardi 14 novembre 2017

Les Champions de Patinage Artistique sur Roulettes


Je vous invite aujourd'hui à passer un bon moment avec les champions Portugais qui sont montés sur le podium lors des Championnats du Patinage Artistique sur Roulettes en 2017. Ce sont toujours de jolis spectacles et ont les voit rarement à la télévision. Merci du partage sur youtube !

Ricardo Pinto remporte souvent des médailles pour le Portugal, avec son grand talent. On le voit ici em Chine où il a remporté la médaille d'or Senior en Solo:




L'équipe portugaise de Quartet qui a participé d'abord dans les Championnats d'Europe, puis qui a fini par gagner la médaille d'or de la catégorie aux Championnats mondiaux de Chine, avec "Are you Mambo?". 


Une belle performance des ces 4 garçons :





Beatriz Sousa a remporté la médaille d'or en solo dance, je vous invite à regarder sa jolie coréographie:



Maria Beatriz Sousa acabou de se sagrar campeã da Europa em Solo Dance Juniores Femininos, depois de executar uma magnífica Dança Livre em Roana.
http://patinagemartistica.plurisports.com/index.php/noticias-geral/2018-maria-beatriz-sousa-sagra-se-campea-da-europa
Le Championnat d'Europe de Patinage Artistique sur Roulettes 2017 a eu lieu à Roana (Italie) du 28 juillet au 6 août 2017


Aux championnats du monde, Mariana Souto et José Souto (frère et soeur) ont remporté la médaille de bronze, donc troisième position sur le podium ! 


http://www.fpp.pt/FPP/Noticia/752




Finalement,  voici Ricardo Pinto, médaille d'argent en 2016 aux championnats du monde. La danse de l'année dernière était belle aussi !!!






samedi 11 novembre 2017

Avant les incendies de foret


Depuis une dizaine d'années, après chaque fin de l'été, on entend dire que cela n'arrivera plus! Mais la région du centre du Portugal a encore connu la tragédie des incendies de forêt en 2017.

Des feux de forêt meurtriers ont fait rage à Arganil et à Pampilhosa da Serra, qui sont des communes de la région de Coimbra, dans le centre du pays.



La région d'Arganil s'est vue entourée de feux de forêt de grande ampleur qui ont répandu un manteau de cendres et qui ont détruit de superbes paysages.
Je ne connais pas les routes de ces coins du centre du Portugal car mes habituels voyages dans le nord me font suivre les itinéraires des autoroutes, plus proches de la côte ouest.
Mais je  me demande, en regardant les vidéos d'Arganil, comme ces belles cascades des rivières entourées de forêts, à quoi ressemble la nature après la tragédie des incendies.



La Serra do Açor que voici, est un autre haut-lieu des belles montagnes du Portugal avec son paysage protégé, mais dont le statut ne l'a pas protégée des flammes. 


Serra do Açor / Massif d'Açor

Je vous invite à regarder ces images des massifs du centre du Portugal, Açor, Lousã, Sertã, prises avant les incendies de forêt.
Les hommes et les femmes de bonne volonté ont surement beaucoup de travail pour redorer les paysages.









,

lundi 6 novembre 2017

Les bienfaits de la marche


Les docteurs me disent, comme tous les docteurs disent à presque tous et toutes de leurs clients et clientes, que je dois marcher davantage. Donc là il ne semble pas y avoir la révélation d'un égard particulier! 

De ce fait, je me mets en chemin vers l'exercice de la  marche. Et pour avoir un peu de compagnie, j'emporte mon appareil photo qui sera le témoin de mon passage par les rues de Loulé, aux couleurs de l'Algarve. 
Je fais d'abord grand cas du spectacle féerique qui se déroule devant nos yeux lorsque l'avenue centrale se pare des arbres fleuris.
Le jacaranda est un arbre tropical qui se plait bien dans les pays en bordure de la Méditerranée. Il déploie ses branches chargées de fleurs bleu-mauve. Les rameaux formaient des dessins dans le ciel au-dessus de nos têtes. C'était le début de l'été. Les bouquets sont faits de fleurs en forme de clochettes. Nombreuses d'entre elles jonchent le sol.

Je passe sous la galerie colorée, pour arriver au centre-ville, où la fontaine exhibe ses jets d'eau rafraichissants. C'est une zone très animée, car le marché est tout proche, et de nombreux magasins bars, et restaurants, occupent le rez-de-chaussé des immeubles. 


Je quitte les quartiers plus modernes pour me diriger vers le vieux Loulé et la partie historique de la ville.
Les façades se chargent de motifs décoratifs et les toits portent les ornements qui distinguent la ville et sa culture. Les cheminées ouvragées et les clochers des chapelles semblent prendre la pose pour mes photos!


Il nous faut passer dans des ruelles en pente, et des chaussées recouvertes de pierres et de pavés. C'est le vieux Loulé  dont la muraille médiévale serpente au milieu les habitations qui se sont construites adossées aux murs chargés d'histoire.






Vers la partie sud de la ville, on se faufile dans des rues étroites qui se décorent de pots de fleurs et d'arbustes en cascade.


Les habitations d'abord à façade plate, subissent des transformations à  mesure que nous nous dirigeons vers la sortie du bourg.
Ce sont des constructions un peu plus recentes, qui ont adopté des structures permettant d'édifier une terrasse à l'avant de la maison, et de lui donner un peu plus fraicheur.


Et je m'empresse de découvrir quelques petits trésors qui se cachent dans les petites terrasses du devant des habitations. Ce sont les plantes grasses, sans doute celles qui resistent le mieux aux longs étés de l'Algarve.

Le long du chemin, on trouve également de belles haies fleuries, des rosiers, et des bougainvilliers aux couleurs vives.





Voici une habitation peinte en jaune qui fait concurrence à la belle couleur des citrons!
Le soleil descend à l'horizon, et les couleurs prennent des teintes de coucher du soleil, chaudes et douces.


J'arrive enfin près du ruisseau, dont les berges sont fleuries pendant une bonne longueur de son parcours.





Je ne les ai pas rencontrés, mais c'est juste pour finir le post en musique ! Ce sont les enfants du groupe folklorique de Loulé. Ils ont du bien grandir, mais la musique et les chants restent, sans trop de changements!







jeudi 2 novembre 2017

A nouveau, la foire du cheval à Golega


Pour rappeler que la ville de Golegã, va devenir, comme chaque année à la Saint-Martin, le scénario de la grande fête du cheval lusitanien, le cheval de race portugaise.
Golegã se situe dans la région du Ribatejo, à quelques 100 kms au nord-ouest de Lisbonne.



Quelques images de la foire de Golegã en 2016,
Merci à ceux qui partagent les vidéos:



C'est un rassemblement unique de cavaliers et de cavalières, d'éleveurs de chevaux et d'acheteurs, de visiteurs du monde entier, et d'artistes du dressage, et des participants aux concours, tous unis dans leur admiration pour ce cheval élégant et docile. 

Cette année, cela será du 3 au 12 novembre, comme le montre l'affiche officielle de l'organisation. 


De très beaux chevaux défilent devant les yeux des participants; les traditions aussi seront présentes avec les costumes traditionnels des cavaliers et des cavalières, et l'odeur des chataignes grillées qui circule dans les rue de la ville.